d

Mot du Directeur

M. Tackfine Ahmed, Directeur Général

"Nous prenons à cœur d’être présents partout où notre présence est utile."

La création de la Direction Générale de la Sécurité Civile (DGSC) manifeste la prise en compte, par l’Etat comorien et ses partenaires, des risques liés aux évolutions actuelles du climat, de l’urbanisation et même des mouvements sociologiques.

Notre métier d’assistance pour la sécurité de la population ne consiste plus à éteindre un feu quand il apparaît, à secourir un citoyen quand il est en danger. Il s’agit aussi de faire de la prévention des risques afin d’éviter que des catastrophes ne surviennent ou lorsque celles-ci sont inévitables, d’en réduire les effets.

Ainsi notre activité n’a cessé d’évoluer. Aujourd’hui la DGSC se structure autour de services d’analyse, de prévention, de communication et, bien évidemment, d’intervention.

Cela suppose des moyens matériels et humains importants et nous sommes reconnaissants de l’investissement grandissant que l’Etat comorien et les partenaires accordent à nos services d’utilité publique.

Les enjeux autour des questions sanitaires avec les maladies transmissibles à dispersion mondiale, les phénomènes climatiques plus fréquents etc. imposent un regard nouveau sur la sécurisation de la population.
A la DGSC, nous prenons à cœur d’être présents partout où notre présence aide à la protection des populations et principalement, les plus vulnérables.

Historique

"la protection des populations, des biens et de l’environnement."

La Direction Générale de la Sécurité Civile est instituée par le décret n°12-054 du 09 mars 2012, du Président de la République.

Placée sous la tutelle du Ministère de l’Intérieur et de l’Information la DGSC est chargée d’assurer la protection des personnes des biens et de l’environnement en cas de catastrophes, naturelles ou anthropiques causés par les effets du changement climatique et de la dégradation de l’environnement. Ces derniers peuvent être à l’origine de catastrophes pouvant mettre à mal la vie des populations et affecter la vie socioéconomique.

La Direction Générale de la Sécurité civile est chargée, entre autres, de préparer, animer et coordonner la politique nationale en matière de gestion de risques et catastrophes, d’assurer sa mise en œuvre, afin de garantir une protection optimale des personnes, des biens et de l’environnement, contre toute catastrophes naturelles ou anthropiques.

La DGSC est dirigée par à un Directeur Général nommé par décret du Président.

Le Directeur Général de la Sécurité Civile est assisté d’un Directeur Général Adjoint, qui le remplace en cas de vacance, d’absence ou d’empêchement. Il est nommé par décret du Président, sur proposition du Ministre de l’Intérieur.

Le Directeur dirige cette institution composée d’un Cabinet, du Centre de Coordination des Operations de Secours et Préparation, des Directions des Etudes et de la Prévention, des Ressources et Logistique, du Groupement des Sapeurs-Pompiers, et des Directions Régionales de la Sécurité Civile.

Depuis sa mise en place, la DGSC a été dirigé par le Colonel Ismaël Mogne Daho, jusqu’au 15 Août, dernier, date à laquelle il a été démis de ses fonctions.

Le 6 février 2020, le Chef d’Escadron TACHFINE AHMED a pris officiellement les commandes de la DGSC, suite à sa nomination le 25 janvier par le décret n°20-027 du Président de la République.

HISTORIQUE DE LA DGSC

Petit Etat Insulaire en Développement, l’Union des Comores est vulnérable aux aléas hydrométéorologique, géologique, géophysiques. Cette situation est à l’origine des catastrophes pouvant mettre à mal des vies humaines et affecter les infrastructures socioéconomiques du pays.

C’est à cet égard que fut créée, pour, en 2006, le Centre des Operations de Secours et de la Protection Civile (COSEP), placé sous la tutelle du Ministère chargé de la Défense, pour assurer la protection des populations et des biens en cas de catastrophe.

Afin de fédérer l’ensemble des forces concourant à la protection des populations, des biens et de l’environnement sur l’ensemble du territoire national, et d’œuvrer à la mise en place d’une véritable stratégie de réduction des risques et catastrophes, le gouvernement sous le leadership du Ministère de l’Intérieur de l’Information, de la Décentralisation chargé des relations avec les institutions, Mr AHAMADA Abdallah et du Colonel Ismael MOGNE DAHO, Directeur du COSEP ex-Directeur Général de la Sécurité Civile et à la demande du, a procédé à la création de la Direction Général de Sécurité Civile (DGSC), en 2012.

La DGSC a pour objectif de mettre en pratique tous les moyens nécessaires dont elle dispose en vue d’assurer la protection des personnes, des biens et de l’environnement contre les accidents, les sinistres et les catastrophes, (article 1 du décret). Elle doit œuvrer au renforcement des capacités de son personnel.

Et pour y répondre, un accent particulier a été mis sur la formation, entre autres, la création d’une Attestation de Formation Complémentaire aux Premiers Secours (gestes qui sauvent), à l’initiative de la DGSC, en collaboration avec le Ministère de l’Intérieur de l’Information, de la Décentralisation, chargé des relations avec les institutions et la Direction du Service d’Incendie et Secours de Mayotte. Cette dernière est devenue le premier partenaire de la DGSC dans le volet secours et incendies.

Consciente de l’importance de sa participation aux missions de secours, d’aides et d’assistance aux populations sinistrées, en complémentarité des services de secours de l’état, la DGSC a su développer un concept novateur d’équipes adaptées aux différentes missions.

Garant de la cohérence de la sécurité civile l’Etat définit la doctrine en la matière et coordonne les moyens. Il évalue en permanence l’état de préparation aux risques et veille à la mise en œuvre des mesures d’information et d’alerte des populations.

Depuis sa création, la Direction Générale de la Sécurité Civile est, toujours, dirigée par un Officier de l’Armée Nationale du Développement.

Le 25 janvier 2020, le Chef d’Escadron TACHFINE AHMED a été nommé Directeur Général de la Sécurité Civile, par un décret du Président de la République, en remplacement du Colonel Ismaël MOGNE DAHO.

Mission

"Renforcement des capacités de la DGSC sur les bonnes pratiques."

La Direction Générale de la Sécurité Civile est chargée d’assurer la protection des personnes des biens et de l’environnement en cas de catastrophes, naturelles ou anthropiques causés par les effets du changement climatique et de la dégradation de l’environnement.

La Direction Générale de la Sécurité civile est chargée, entre autres :

De préparer, animer et coordonner la politique nationale en matière de gestion de risques et catastrophes, d’assurer sa mise en œuvre, afin de garantir une protection optimale des personnes, des biens et de l’Environnement, contre toutes catastrophes naturelles ou anthropiques ;
D’assurer le recueil et l’analyse des informations ayant trait à la sauvegarde des populations, des biens et de l’environnement et de renseigner le Ministère en charge de la sécurité civile de toute situation justifiant de mesures d’urgences ;
De participer à la protection et à la sauvegarde de la population et du patrimoine nationale lors de circonstances relevant de la défense civile ;
De proposer des modalités d’intervention, de coordonner la mise en œuvre des moyens nationaux d’assistance et de secours aux populations et d’assurer la Direction des opérations de secours et le retour d’expérience ;
D’assurer le Secrétariat permanent de « l’Organe Nationale » pour la gestion des crises et la préparation à la réponse ;  
de concevoir, préparer et mettre en œuvre les actions de coopération régionale et internationale en matière de protection civile, et promouvoir dans ce cadre la participation des éléments de la sécurité civile aux opérations d’actions humanitaires.
Concourent également à l’accomplissement des missions de la sécurité civile, les militaires des forces armées et de la gendarmerie, les personnels de la police nationale, le croissant rouge Comorien, les agents de l’Etat, des collectivités territoriales et des établissements et organismes publics ou privés appelés à exercer des missions se rapportant à la protection des populations ou au maintien de la continuité de la vie nationale et des membres des associations ayant la sécurité civile dans leur objet social.

ORGANISATION DE LA DGSC

La DGSC est composée du Directeur Général cette institution, du Cabinet du Directeur, du Centre de Coordination des Operations de Secours et Préparation, des Sous-Directions des Etudes et de la Prévention et Sous-Direction des Ressources et Logistique, du Groupement des Sapeurs-Pompiers, et des Directions Régionales de la Sécurité Civile.

1.    Cabinet et du Centre de Coordination des Opérations de Secours et Préparation.

Le Cabinet
Il est constitué du Secrétariat et du Service d’information et de relations publiques. 

Le Secrétariat de la DGSC est chargé d’assurer :

la centralisation et l’archivage des documents administratifs de la DGSC ;
les liaisons administratives avec les services de l’Etat, de l’administration locale et des partenaires ;
l’archivage et la gestion du courrier,
l’agenda du Directeur Général
Le Service d’information et de relations publiques (SIRP)

Le Service d’Information et de Relations Publiques est chargé :

des relations publiques de la DGSC
de l’information sur toutes les activités opérationnelles et techniques des Services de la DGSC ;
de veiller à la mise en œuvre de la stratégie et des procédures d’information et de sensibilisation des populations ;
de la préparation et de la diffusion des bulletins d’alerte au niveau national,
de l’élaboration des Plans
de communication de la DGSC.
Le Centre de Coopération des Opérations de Secours et Préparation (COSEP)

Le Centre de Coopération des Operations de Secours et Préparation est un centre Opérationnel de Gestion des crises, à la disposition du Gouvernement et de ses ministres respectifs (Cf. : art 9, décret).

Le COSEP constitue en permanence et en particulier en cas de dysfonctionnement grave, un outil unique pour réagir, suivre l’événement, coordonner l’ensemble des moyens de secours, humains et matériels, locaux ou nationaux, publics ou privés.

A cet effet, il assure :

la gestion des informations relatives à la préparation et la gestion des crises et la transmission des informations au Service Informations et Relations Publiques ;
le suivi et la mise à jour des Plans de contingence spécialisés et du Plan de contingence national ;
l’identification et la mobilisation des moyens humains et matériels en cas de crise avec la mise en place et le suivi d’une base de données des moyens d’interventions (ressources humaines, logistique, centres d’hébergements d’urgences, etc. ;
les liaisons entre les différents acteurs de la crise ;
la gestion de la Cellule d’Analyse et de Traitement de l’Information (CATI) de la DGSC, en lien avec la Sous-direction de Etudes et prévention et le Service d’information et relations publiques
Le COSEP dispose, pour accomplir ses missions, d’une Cellule d’Analyse et de Traitement d’Information (CATI) et d’une salle opérationnelle (OPS).

Le responsable du COSEP porte le titre du « Chef du Centre ».

La CATI s’appuie sur le partenariat des services et centres spécialisés de l’Etat, de l’administration régionale, des partenaires publics et privés, en liaison constante avec ces instructions et services.
La salle OPS doit disposer des moyens notamment, répertoire des crises de communication, carte, pouvant faciliter la prise de décision et accueillir un maximum de cadre. En cas de besoin et en fonction du type de la crise.
La Cellule d’Analyse et Traitement de l’Information (CATI)

La CATI s'appuie sur le partenariat des services et centres spécialisés de l'Etat, de l’administration régionale, des partenaires publics et privés. En liaison constante avec ces institutions et services, elle est chargée :

de collecter, de traiter et d'analyser toutes les informations relatives à la prévention et gestion des risques des catastrophes et d’en assurer leur diffusion avec l’appui du service d'information et de relations publiques ;
de développer et d'assurer la mise à jour permanente d’une base de données géo référencée ;
de servir de forum d'échange pour tout ce qui relève du travail de préparation à la réponse aux catastrophes à l'échelle nationale ;
d'assurer l'animation du travail relevant de ses compétences au niveau insulaire ;
de mettre à disposition de la Direction Générale de la Sécurité Civile et de ses structures un outil d'aide à la décision.
Les Sous-Directions

Les Sous-directions de la DGSC constituent, dans des domaines spécifiques de compétences, des structures de conception, de suivi et de coordination des activités des Services de la DGSC ;

Elles sont composées de la Sous-Direction des Etudes et de la Prévention et de la Sous-Direction des Ressources et Logistique.

La Sous-Direction Etudes et Prévention

Elle est compétente dans le cadre d’activités développées par la DGSC pour étudier les règles générales et les normes de sécurité applicable en matière de prévention dans les différents activités et de proposer les règles de contrôle de leur application.

Elle est chargée de :

identifier et proposer des activités pour la gestion des crises et la préparation à la réponse (exercice de simulation, activités de sensibilisation...)
contrôler la mise à jour permanente de différents plans d’interventions et d’organisation de secours
étudier et élaborer en partenariat avec les secteurs concernés les textes relatifs aux domaines de la sécurité des personnes et des biens
assurer la coopération avec les partenaires tels que, le Croissant rouge Comorien et les agences des Nations Unis dans les activités lies à la réduction des risques
émettre des avis sur la délivrance des agréments dans le domaine concernés par la DGSC en collaboration avec les autorités habilités à délivrer l’agrément
veiller à l’application de la réglementation du domaine de la Prévention et la Gestion des Risques de Catastrophe (PGRC) dans les installations, les Etablissement Recevant du Publique (ERP), les Immeubles à Grande Hauteur (IGH) et les maisons d’habitation.
La Sous-Direction des Ressources et de la Logistique

La Sous-Direction des Ressources et de la Logistique est responsable de la gestion et de la répartition des ressources humaines, de l’élaboration des plans de formation du personnel de la DGSC, et de définir les règles et condition de leurs mise en œuvre.

Elle est, aussi, compétente, entre autres, pour l’élaboration des programmes d’équipements, des prévisions budgétaires. Elle propose également, les conditions de contrôle, de gestion et de maintenance des infrastructures et des équipements de la DGSC.

A cet effet, elle est chargée de

d’assurer la gestion des ressources humaines de la DGSC,
des études pour la mise en place d’une politique de recrutement et de gestion des personnels professionnels et bénévoles de la DGSC ;
d’assurer la comptabilité des moyens (nationaux ou internationaux) mis à la disposition du gouvernement en cas de crise ;
de définir les règles et de veiller à la mise en œuvre de la maintenance des matériels et équipements de l’institution ;
de préparer le budget de la DGSC et d’assurer son exécution ;
de définir la politique de formation et de perfectionnement des personnels et d’en assurer l’application et le contrôle.
Le Service Informatique

La Direction Générale de la Sécurité Civile dispose d’un Service Informatique ayant comme missions principales :

la gestion d’administration des systèmes réseaux et sécurité,
le support technique et maintenance,
l’administration des bases de données.
Le Groupement des Sapeurs-Pompiers (GSP)

Le Groupement des sapeurs-pompiers comprend :

un Groupement de commandement
une Unité des sapeurs-pompiers dans chacune des iles de l’Union des Comores.
Le GSP est chargé dans le domaine de ses compétences de veiller à l’organisation et à la préparation des moyens d’intervention et d’assurer leur mise en œuvre et la coordination de leur déroulement en cas d’événement extrême.

A cet effet, il :

Assure la gestion administrative et opérationnelle des Unités des Sapeurs-pompiers ;
Prépare les mesures de sauvegarde et d’organiser les moyens de secours ;
Coordonne les actions de prévention, de sauvetage et de protection des personnes et des biens, des Unités relevant de ses compétences ;
Participe à l’étude et à la définition des modalités et règles d’élaboration des différents plans d’intervention et d’organisation des interventions et de secours en cas de catastrophes et de veiller à leur mise à jour permanente et à leur bonne exécution.
Les Directions Régionales de la Sécurité Civile (DRSC)

La Direction Générale de la Sécurité Civile est représentée dans chaque ile de l’Union des Comores par une Direction Régionale de la Sécurité Civile comprenant :

Un Service de coordination des opérations de secours (SCOSEP) :
Il constitue, en permanence ou en cas de nécessité , un outil à la disposition de l’exécutif de l’ile, pour réagir, suivre l’événement, coordonner l’ensemble des moyens de secours, humains et matériels, publics et privés, locaux ou nationaux mis à la disposition de l’autorité insulaire. Il a en charge la préparation des rapports réguliers d’activités.

Un Service de la Prévention et des Etudes 
 Est compétent dans le cadre de la mise en œuvre et de contrôle des activités développées par la Sous-Direction des études et de la Prévention au niveau de l’ile.

Il contribue à l’étude des règles générales ou particulières de prévention des risques naturels ou technologiques majeurs.

Un Service de Ressources et de la Logistique :
Est compétent pour la gestion des finances, des ressources humaines, de la comptabilité et du soutien technique de la DGSC. Il est aussi compétent pour étudier les programmes d’équipements, de proposer les prévisions budgétaires de la DRSC.

Une Unité de Sapeur-pompier :
Est créée au niveau de chaque ile de l’Union des Comores, une Unité de Sapeurs-Pompiers (USP), placée sous l’autorité opérationnelle du DRSC.

L’USP de l’ile peut disposer de services locaux de la Protection civile au niveau des préfectures ou des communes lesquels seront appelés Centres de Secours-Sapeurs-Pompiers (Décret Dgsc).

Directions régionales

"La DGSC est présente dans chaque île des Comores."

La Direction Générale de la Sécurité Civile est représentée dans chaque ile de l’Union des Comores par une Direction Régionale de la Sécurité Civile comprenant :

Un Service de coordination des opérations de secours (SCOSEP) :
Il constitue, en permanence ou en cas de nécessité , un outil à la disposition de l’exécutif de l’ile, pour réagir, suivre l’événement, coordonner l’ensemble des moyens de secours, humains et matériels, publics et privés, locaux ou nationaux mis à la disposition de l’autorité insulaire. Il a en charge la préparation des rapports réguliers d’activités.

Un Service de la Prévention et des Etudes 
 Est compétent dans le cadre de la mise en œuvre et de contrôle des activités développées par la Sous-Direction des études et de la Prévention au niveau de l’ile.

Il contribue à l’étude des règles générales ou particulières de prévention des risques naturels ou technologiques majeurs.

Un Service de Ressources et de la Logistique :
Est compétent pour la gestion des finances, des ressources humaines, de la comptabilité et du soutien technique de la DGSC. Il est aussi compétent pour étudier les programmes d’équipements, de proposer les prévisions budgétaires de la DRSC.

Une Unité de Sapeur-pompier :
Est créée au niveau de chaque ile de l’Union des Comores, une Unité de Sapeurs-Pompiers (USP), placée sous l’autorité opérationnelle du DRSC.

L’USP de l’ile peut disposer de services locaux de la Protection civile au niveau des préfectures ou des communes lesquels seront appelés Centres de Secours-Sapeurs-Pompiers (Décret Dgsc).

Organigramme